Mountain Academy 2 in the Vercors: a huge success

Publié le par vertex.over-blog.com

 

French version below...

On Monday 2 May, Mountain Academy 2 finally saw the light of day. This first week was based at Valcroissant Abbey, situated under the Glandasse wall in the Vercors region of France. Nine young alpinists from across Europe met up with the team of 5 guides, a photographer and Fred & Clarence from Mountain Hardwear. On the first day everything  had to be set up and organised, but right from the outset the participants started to interact with each other.

 

010.jpg

There were 3 objectives for the week:

get to know the Mountain Academy members and allow the team to establish itself.

ensure that everybody was comfortable with trad rock climbing techniques and ropework.

help the participants discover a little-known facet of French climbing culture: big-wall traditionally protected limestone routes from the 1960s. 

We managed to achieve much, much more...

Climbing on the limestone walls of the southern Vercors is really more like alpinism than rock-climbing. For a start the approaches (and descents) are long, taking you away from civilisation and into a world of untamed nature. Then there is the rock; in places rough and encrusted with flint, in others coloured deep red with plenty of features. It can be loose, but it is always magical.  Finally there is the in-situ protection; almost exclusively old pegs and wooden chocks that bear witness to the boldness and cunning of the first climbers that ventured onto these 300-500 metre cliffs. They incite extreme caution !

026.jpg


During the week the participants, accompanied by an international team of mountain guides, embraced the project with enthusiasm and curiosity, fine-tuning their ropework and belaying skills, and becoming adept at placing natural protection.

Mountain Hardwear ambassador and globe-trotting rock athlete, Liv Sanvoz, joined the team, sharing the rope and her experience with everyone involved. Amongst the guides the cultures were varied and diverse: Manu Ibarra, the local climber, had an endless supply of good advice; Neil Brodie from Scotland doubled as the team’s English teacher; Luca Blanchet from the Val d’Aosta in Italy hid his strength behind his easy-going nature; Seb Foissac was back again, he has been with the Mountain Academy from the very beginning; David Ravanel was our mountain guide-cum-photographer, and last of all there was myself.

Every morning at 6am, the teams would organise themselves before heading out to climb, everyone lending a hand with preparing breakfast or sorting out the gear. At 9 in the evening, glazed eyes and tired faces told the story of a long, intense day’s climbing. However a hot meal (thank-you Clarence!), a glass of wine and a bit of banter while looking at the day’s photos on the computer screen helped maintain a good team spirit.

022.jpg

Over a period of 5 days we managed to climb most of the area’s classics: the Parisian route on the Trois Becs, the Leprince-Ringuet pillar on Glandasse and the Livanos pillar, the Voie du Levant and the Paroi Rouge in the Archiane cirque.

007


On Friday Jean-Pierre Frésafond, first ascensionist of several big routes with Dominique Leprince-Ringuet, came to visit with a large stock of books and stories. He told us about what had motivated him to climb and put up hard, new routes on unexplored faces. But he was also curious to learn about the group, opening up a potential for dialogue between the generations. “It’s a golden opportunity that you have here, it musn’t stop”, he enthused.

045--1-.jpg


It was indeed a ‘golden’ week. The friendships that were born and the exchanges that were created went far beyond any frontiers. Sang De Brabander(Belgium), Frederica Amelio(Italy), Florian Kraler(Austria), Denise Bayard (Switzerland), Isabela Rossignoli (Spain), Aude Semay(France), Patryck Warnel(Poland), Bojan Hribernik (Slovenia), Milos Kalab (Czech Republic) and the guides had never met each other before, but throughout the week they demonstrated the core values of alpine climbing: adventure, enjoyment and friendship. I have no doubt they will be able to turn this bright spark into a vigorous flame. Mountain Academy 2 has only just begun...

011.jpg

Many thanks to Mountain Hardwear, Black Diamond, Aku for thier support and their excellent products.

Jérôme Blanc-Gras

 

LA VERSION en FRANCAIS

The Mountain Academy 2 dans les parois du Vercors : l’incroyable alchimie

Le lundi 2 mai, la Mountain Academy 2 a enfin vu le jour. Pour cette première étape le rendez-vous était fixé à l’Abbaye de Valcroissant, au pied de la paroi du Glandasse, dans le sud du Vercors, en France : neuf jeunes alpinistes des quatre coins d’Europe,  cinq guides de haute-montagne, un photographe,  Clarence et Fred, de la société Mountain Hardwear. Ce premier jour, tout était à mettre en place, à poser, à organiser, mais déjà des échanges fusaient au sein  du groupe.

Nous avions trois objectifs pour cette première étape :
- faire connaissance avec les nouveaux membres de la Mountain Academy et permettre à l’équipe de prendre ses marques.
- apporter des connaissances techniques sur la progression en rocher et l’escalade traditionnelle.
- amener l’équipe à découvrir un terrain de jeu particulier lié à une culture de l’alpinisme: celui des grandes voies ouvertes par les alpinistes français dans les années soixante.

Nous sommes allés bien plus loin…

Grimper dans les parois du sud du Vercors relève davantage de l’alpinisme que de l’escalade. Il y a d’abord de longues approches (et de longs retours) qui vous éloignent du monde « civilisé » et vous plongent dans une nature sauvage. Il y a ensuite le contact avec l’élément calcaire, parfois gréseux et parsemé de silex, parfois coloré et sculpté, parfois douteux… mais souvent magique. Il y a enfin la présence des pitons et de quelques coins de bois dans des lignes d’une raideur impressionnante, de 300 à 500 mètres de hauteur. Ils témoignent de l’audace des anciens, de leur sens de l’itinéraire et ils imposent la prudence.

Durant toute la semaine, tous les membres de l’équipe se sont lancés dans ces grandes parois avec curiosité et enthousiasme, encadrés par une équipe de guides internationaux. Se perfectionner dans les relais, dans l’organisation du matériel, dans la protection sur coinceurs… Bref, découvrir les clés de cet alpinisme « rocheux », tel était le programme…
 Rejoins par Liv Sansoz, ambassadrice Mountain Hardwear et grimpeuse « globe trotter » de haut-niveau, ils ont pu également échanger avec elle la corde et de riches expériences.  Au sein des guides, les cultures se mélangeaient : Manu Ibarra, le fin connaisseur des lieux toujours promoteur de bonnes idées, Neil Brodie, l’écossais improvisé professeur d’anglais de l’équipe, Luca Blanchet l’italien valdotain à la force tranquille, Sébastien Foissac le compagnon des débuts de la Mountain Academy , David Ravanel le photographe bienveillant et moi-même. Tous les matins, à  6 heures, l’équipe s’organisait d’elle-même, chacun s’affairait à la préparation du petit déjeuner ou du matériel, puis les cordées se dispersaient dans les différentes voies. Le soir à 21heures les regards fatigués et brillants en disaient long sur l’intensité des journées vécues.  Autour d’un plat chaud (merci Clarence), d’un bon verre de vin, devant un écran d’ordinateur, les commentaires en éclats de rire finissaient de cimenter la cohésion du groupe. En 5 jours, la plupart des grandes lignes du secteur ont été visitées:  la voie des Parisiens aux Trois becs, le pilier Leprince Ringuet au Glandasse, le pilier Livanos, la voie du Levant et la paroi rouge dans le cirque d’Archiane, avec une joie toujours intacte.

Le vendredi, Jean-Pierre Frésafond, compagnon de cordée de Dominique Leprince-Ringuet et ouvreur de plusieurs  grands itinéraires dans ce massif, est venu nous rendre visite. Chargé de bouquins et d’anecdotes, il a témoigné de l’esprit qui l’animait à l’époque et le poussait à explorer ces faces. Mais sa curiosité s’est tout autant portée sur le groupe, ce qui s’en dégageait et laissait présager un fort potentiel d’expériences et de communication. « C’est de l’or que vous avez là, il ne faut surtout pas que ça s’arrête ».

Effectivement, c’est bien « d’or » qu’il s’agissait durant cette semaine passée tous ensemble: une incroyable alchimie dépassant toutes les frontières. Sang De brabander(Belgique), Frederica Amelio(Italie), Florian Kraler(Autriche), Denise Bayard (Suisse), Isabela Rossignoli (Espagne), Aude Semay(France), Patryck Warnel(Pologne), Bojan Hribernik (Slovénie), Milos Kalab (Rep. Tchèque) et les guides ne s’étaient jamais rencontrés auparavant. Ils ont d’ores et déjà exprimé au sein de la Mountain Academy les valeurs universelles de l’alpinisme: le goût de l’aventure, le plaisir et l’amitié. Nul doute qu’ils sauront faire de cette étincelle une grande flamme! La Mountain Academy 2 ne fait que commencer…

 

JérômeBlanc-Gras

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article